Maison En Belles Lies

 

Pierre Fenals a décidé en 2009 de quitter l’effervescence de la vie parisienne pour réaliser un rêve de longue date. Il s’installe alors en Bourgogne, sur la Côte de Beaune, pour y faire du vin. Ce qui était une passion et un rêve devient un quotidien. La Maison en Belles lies possède 2.5 ha et achète le fruit de 4 ha de vignes. Pour Pierre le vin se fait avant tout dans la vigne. Il travaille au plus proche de ses ceps en appliquant les préceptes de la biodynamie. Il impose ce même cahier des charges aux vignerons qui le fournissent en raisin.

Santenay 2015

Ces vignes de chardonnay sont plantées sur des marnes grises, en bas de coteau, sur le lieu-dit « Les Saunières ». Elles ont près de 40 ans et ont pu, au fil des années, creuser en profondeur le sol pour y trouver les ressources qui leur sont nécessaires.
A la cave aucun intrant n’est ajouté. L’élevage du vin se fait dans des demi-muids afin de respecter le fruit de la vigne.

Notes de dégustation : On ressent au nez une belle concentration, un côté beurré  marqué. A l’aération ce dernier devient plus délicat avec des notes d’agrumes, comme le citron ou le pamplemousse. La bouche est onctueuse, on retrouve un joli gras enveloppant en milieu de bouche. Les arômes sont complexes, on ressent des épices légères, des notes un peu fumées. Une belle minéralité apporte une tension au vin et le rend plus sapide. La finale est plus structurée avec une amertume positive, assimilable à celle du pamplemousse.

Maison en belles lies.jpg

Corton-Perrières Grand Cru 2014

26 ares de pinot noir de près de 80 ans sont à l’origine de ce vin. Les vignes exposées plein sud sont cultivées sur un sol plutôt caillouteux.

Notes de dégustation : Le nez est incroyablement délicat, marqué par les fleurs. Des senteurs de pivoine et de rose émanent de ce pinot noir qui s’annonce prometteur ! La bouche, toute en finesse, témoigne de la complexité du vin. La minéralité est le moteur, et amène même en finale sur des notes salines. Les tanins sont toutefois un peu fermes et demandent à se polymériser. La longueur est incroyable. Certainement un très grand pinot noir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :